EDI-Light

A l’heure actuelle, dans les échanges inter-entreprises,  le document non structuré domine.


Aujourd’hui, plus de deux milliards de factures sont transmises en France. L’immense majorité de ces factures sont dans un format non structuré (papier ou pdf). Même en facturation électronique, les documents transmis sont majoritairement non structuré (pdf signé…). Ils sont lisibles mais pas nativement traitables par les systèmes informatiques. De ce fait, leur traitement automatique n’est pas totalement fiable.

Les échanges de documents structurés (EDI, Xml…) sont complexes à mettre en place et peu déployés

Les factures EDI ou Xml ont été conçus pour une communication « machine à machine ». Le traitement automatique de ces documents est beaucoup plus fiable mais leur spécification est complexe et leur mise en œuvre longue et coûteuse. Il faut ainsi compter, pour la mise en place d’un flux EDI (pour un seul fournisseur et un seul client) un investissement initial de 40 000 EUR pour un projet de mise en œuvre de 10 mois en moyenne… Aussi, les flux de facturation EDI / Xml ne sont mis en place que pour de gros facturiers.

En synthèse, le traitement de documents non structurés est peu couteux mais pas entièrement fiable. A l’inverse, le traitement de documents structurés est fiable mais cher..

L’EDI-light permet de résoudre ce problème en offrant un dispositif de traitement peu couteux et fiable.

L’EDI-light est une app se connectant aux principales plateformes B2B ou B2A permettant de créer des factures au travers d’API (ChorusPro, Tradeshift, Basware, Coupa, SAP Ariba, Jaggaer One, Ivalua, Gep smart, Oracle Fusion Cloud Procurement, Zycus, Proactis…)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dispositif permet de créer des factures en masse à partir de deux listings extraits du SI du fournisseur (listing des en-têtes de facture, listing des lignes…).

 

La création des lots de factures est réalisée de manière interactive, ainsi si une facture du lot tombe en erreur, elle est immédiatement détectée.

 

L’intégrité des factures est garantie par de multiples contrôles (cohérence des données des deux listing, contrôles métier etc…)

L’EDI-light dans la perspective de la réforme généralisant la facture électronique B2B à l'horizon 2024 - 2026

 

L'article 153 de la loi de finance 2020 vise à mettre en place un système de contrôle continu des transactions à l'horizon 2024 - 2026.

 

L’EDI-light s’inscrit entièrement dans cette réforme impactante pour l’écosystème digital de l’entreprise.

C’est ainsi que l’architecture de l’EDI light offre la possibilité de se connecter au travers des API du futur  portail public de facturation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les gains observés sont les suivants :

  • Délai moyen d’intégration : 1 mois (lié essentiellement à la constitution du fichier par le fournisseur) vs 10 mois pour l’EDI classique

  • Coût fournisseur : 2 000 EUR (constitution de deux requêtes SQL) vs 30 000 – 40 000 EUR pour l’EDI

  • Meilleure qualité, plus aucune erreur: récupération des données par intelligence artificielle et multiples contrôles (contrôle de cohérence entre les 2 fichiers…)

  • Meilleure gestion de l’évolution des messages: le fournisseur peut facilement rajouter une donnée; il suffit qu’il rajouter une colonne dans le listing…

Quelques sociétés utilisant l'EDI-light :

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom